Bienvenue dans un pensionnat très étrange...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tops-Partenaires

www.Mystery Orphanage
www.Sekai No Chousen
www.Under Graph
Tops-Sites

VOTEZ POUR LE FORUM
♠️..♠️..♠️..♠️..♠️..♠️..♠️

Partagez | 
 

 We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Johanna Barker




Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2012
Age : 22
Localisation : A Weird Pension

•Feuille de pers○nnage•
Espèce: Humain
I am...:
Âge: 17 ans

MessageSujet: We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]   Jeu 3 Jan - 22:27

Johanna Barker




❯ Citation : Ne jugez point par ce que vous ne pouvez comprendre.
Carte d'Identitée

Johanna Barker est une humaine. De sexe féminin il est venu au monde il y a maintenant 17 ans. Ce grand manitou préfère les garçons... Quoique... Pour interpréter ce personnage, tu as pris Georgie Henley









Lorsqu'un enfant vient au monde, cela apporte sans doute beaucoup de joie à une famille. Cette joie est également redoublée lorsque viennent au monde des jumeaux. Depuis le jour ou Léna Barker apprit qu'elle n'allait pas avoir un mais deux enfants, elle avait été transportée par un vent de bonheur (et fut également secouée de crises de nerf hormonales...). Sentir vos deux petites filles dans votre ventre, cohabiter, paisiblement. Quoi de plus agréable? Le 14 février 1995, fut le grand jour. Celui où Beth et Johanna devaient venir au monde. Celui qui s'annonçait comme le plus beau jour dans la vie d'une mère. Alors comment annoncer à une mère qu'elle n'entendra jamais l'un de ses enfant rire ou pleurer ? Comment lui expliquer qu'elle a souffert pour ne pas avoir la totalité de sa récompense ? Comment lui dire que l'un de ses enfants à éliminé l'autre pour survivre? Le médecin qui s'était occupé d'elle, George Daniels, dut trouver en lui le courage d'entrer dans la chambre de la mère, un bébé dans les bras. Il lui remit, avant que la jeune mère ne pose la question qu'il avait tant redouté. "Où est Beth ?" Prenant une grande inspiration, il lui raconta comment, en sortant de son ventre, Le cordon ombilical de Johanna s'était enroulé autour du cou de la minuscule Beth. Il lui apprit que celle-ci, privée d'air à sa sortie de l'utérus, n'avait pas réussit à prendre son souffle malgré les efforts de l'équipe médicale. Mais le plus dur pour lui, fut de remettre une carte indiquant une adresse de pompes funèbres à la jeune femme en pleur, accompagnée de son mari, sous le choc. Car oui, ils allaient devoir offrir une tombe à leur enfant mort né. C'était la loi. Aussi douloureuse soit-elle.

Les années passèrent. Johanna eut une enfance normale, attirant tout l'amour que ses parents pouvaient lui donner. Mais il y avait un certain manque en elle. Sa soeur jumelle, qu'elle n'avait que peu connu, lui manquait. Cette présence qui avait été si proche d'elle neuf mois durant n'était plus là. Mais Johanna ne savait identifier quel était ce manque. Ce n'est que lorsqu'elle eut 14 ans que ses parents lui apprirent ce qu'il s'était passé à sa naissance. Pourtant, elle n'en fut pas le moins de monde surprise. La culpabilité s'empara alors d'elle. Elle s'en voulait d'être en vie alors que sa soeur n'avait pas eu cette chance.

Le cimetierre n'est pas un endroit pour les enfants. Du moins, pas pour ceux qui sont vivants. Alors que faisait cette jeune fille, agée de 14 ans, seule ici, au beau milieu de la nuit , Pourquoi Johanna s'aventurait-t-elle, slalomant entre les tombes ? Pour arriver devant une petite sépulture. Elle était belle avec quelques gravures et surtout, une plaque sur laquelle était inscrit ces mots : "Beth Barker, 14 février 1995." Elle s'assit en tailleur devant ce petit monument. Elle n'avait pas le droit d'être là. Ses parents le lui avaient formellement interdit. Mais en fouinant dans les papiers, elle avait finit par trouver le cimetierre où sa soeur avait été enterrée. Elle était à présent devant elle. Cette sensation de manque qu'elle avait toujours ressentit disparut peu à peu. Elle était juste là, à parler, parler, raconter tous les souvenirs qui lui revenaient. Elle s'adressait à une tombe, certe, mais cela soulagea sa conscience.

"Je sais tout cela."

Alors que la jeune fille parlait, elle avait entendu cette voix résonner dans sa tête. Sans comprendre, elle se tut directement, croyant avoir rêvé.

"Tu ne rêves pas Johanna. C'est bien toi qui a tué Beth. Oui... C'est bien toi qui m'a tuée..."

Croyant à une hallucination, la jeune fille se leva et partit, effrayée. Elle courrut jusqu'à chez elle at s'enferma dans sa chambre. Pour se mettre à l'abri, en sécurité. Elle devait être trop fatiguée, trop fatiguée pour savoir distinguer le vrai du faux. Se cachant dans son lit, l'adolescente ferma les yeux.

"Tu cherche à me fuire ma soeur ? Ce n'est pas très gentil tu sais... Tu m'as déjà oté la vie, pourquoi ne pas te faire pardonner ?"

Elle se couvrit les oreilles pour ne plus entendre ces murmures. Répétant qu'elle ne voulait plus l'entendre, qu'elle n'existait pas. Alors, la voix s'étegnit. Plus un son ne résonait. Johanna regarda alors autour d'elle avant de s'allonger, tentant de se vider l'esprit. Épuisée, elle ne tarda pas à s'endormir. Elle passa une nuit agitée, pleine de cauchemars. Rêvant qu'une jeune fille qui aurait son apparence tentait de la tuer. Lorsqu'elle se leva, elle alla dans la salle de bain prendre un verre d'eau et c'est au moment où elle leva la tête et qu'elle croisa son reflet dans le miroir, qu'elle comprit qu'elle ne se débarasserait jamais de la présence qu'elle avait ressentit la veille. Dans le miroir, se tenait une fille, de la même taille que Johanna, avec le même visage, le même corps. Mais vêtue et maquillée de noir. Son sourire se dessina lentement sur ses lèvres avant qu'elle ne murmure :

"Surprise soeurette"


Johanna avait 16 ans. Elle se rendait à son lycée lors de cette magnifique journée de printemps. Tout était normal... Aussi normal que Johanna pouvait l'être. Mis à part la voix qui résonnait dans sa tête. Beth était là, près d'elle, veillant sur elle, tentant de l'influencer. Elle lui disait de tuer, de torturer, de coucher, de boire, de fumer. Tout ce que Johanna se refusait de faire. Elle faisait de son mieux pour l'ignorer. Mais ce jour là, quelque chose changea. Elle n'avait pas dormi, à cause de cette voix qui s'acharnait contre elle. Elle n'avait pas mangé pour une raison qui lui était inconnue. Elle marchait lentement, fatiguée. En résumée, elle était vulnérable à cette personnalité qui la hantait. C'est pourquoi après une journée de cours à subir les attaques mentales de Beth, que Johanna alla retrouver l'un de ses camarade. Ils se retrouvèrent dans le parc. Joe était un bon ami de Johanna. Ils parlaient souvent de leur vies, de luirs cours, de leur problèmes. Cependant, il ne savais pas un mot sur Beth. C'était un secret. Ils s'assirent sur un banc, tranquillement. Les rumeurs courraient dans leur lycée. Ils sortent ensemble, c'est sûr ! Ils parlent tout le temps ! Une amitié comme ça entre filleet garçon n'existe pas... Il y a forcément quelque chose là dessous. Mais tout cela était bien sûr faux. Beth quant à elle, n'aimait pas beaucoup le jeune homme. Elle ne voulait qu'une chose, l'éliminer. Le réduire en miettes afin qu'il ne s'approche plus de sa Johanna. Oui... Selon elle, ils étaient trop proches.

"Allez... Qu'est-ce que tu attends ? Fais lui mal ! Tue le ! T'en meurs d'envie Johanna... Je le sais."

Regardant autour d'elle, légèrement prise de panique, elle vit une pierre. Ses muscles se tendirent à la vue de cette arme naturelle. Sa vision se troubla, sa volonté disparut. N'écoutant que Beth, elle se saisit du caillou et frappa la tête du jeune homme avec. Il s'écroula, sans comprendre ce qu'il s'était passé. Il était inanimé, immobile, sur le sol. Paniquée, Johanna fut pétrifiée. Était-ce elle qui avait fait cela ? Non... Bien sûr que non... C'était Beth... Tout était de sa faute. Elle reprit ses esprits( ou plutôt ce qui lui en restait et partit en courant, loin de ce corps. Mais Beth était là, la torturant, la harcelant... La dévorant de sa vois grave et froide.

"C'est bien... Je suis fière de toit ma petite !"

-Tais-toi... Ferme là... Laisse moi tranquille... Arrête, arrete !

* * *

La jeune Johanna se tenait à présent devant Weird Pension. Quelques moi après cette agression. Joe n'ayant pas reçu d'explication sur cet incident avait préferé s'éloigner d'alle de peur que cela se reproduise. Cela fit beaucoup de peine à Johanna qui eut du mal à s'en remettre. Contrairement à Beth qui en était plus que ravie. La jeune femme eut à faire à des psychologues, des medecins, toutes sortes de choses. Elle avait commit l'erreur de parler de Beth, ce qui avait entrainé des séances interminables où elle devait parler de cette présence qu'elle sentait... De cette jumelle disparue. Elle était obligée de le faire. Ils l'avaient prise pour une folle, ils avaient pensé à l'interner, penser à la mettre en prison. Ses parents ne voulaient plus d'elle. Ils la traitèrent comme un monstre. Mais à ce moment, apparut une étrange maladir, un virus qui toucha beaucoup de monde. Ce fut très étrange. Ils en parlaient partout, télé, radio, journal, dans le monde entier. Une grande partie des jeunes malades avaient été envoyés dans ce pensionnat. C'était là qu'on se débarassait de ce que l'on ne voulait pas. C'était là où ils les avaient envoyés. Ce fut là qu'elle fut envoyée...

Elle ne comprend toujours pas pourquoi ici... Il y a des gens étranges, des choses qui se passent, d'autres qui se cachent. Comment rester sois-même lorsque l'on vit ici ?



Quel visage d'ange n'est-ce pas ? Une peau pale, douce. Comme tous les êtres humains, et même vivants, elle possède un nez et une bouche de laquelle s'échappe une voix mélodieuse. Des yeux d'un bleu magnifique, porteurs d'émotions, de sentiments, de sensation. Miroir de l'âme. Sa silouette grande et fine lui donne un air innocent. Sa démarche légère et rythmée fait rebondir ses longs cheveux, bruns et ondulés sur ses épaules. Une fille que l'on pourrait qualifier de naturelle, portant des vêtements simples et colorés, mettant très peu de maquillage.
Spoiler:
 

C'est ce que nous autres voyons. Mais que voit-elle lorsqu'elle se regarde dans le miroir? Est-ce la délicieuse personne dont nous venons d'avoir le portrait ? Croyez-moi, elle aimerait. Mais elle ne voit rien d'autre que le reflet de Beth. Elle ressemble à Johanna en tous points, ce qui est normal pour des jumelles après tout. Cependants, ses cheveux sont lisses, noirs, tombants sans légereté. Ses habits sombres ne laissent voir que très peu ses formes magnifiques. Sa voix, plus grave, plus mesquine s'échappe de ses lèvres teintées de noir. Quant à ses sublimes yeux bleus, ils sont cernés de noir, ne laissant passer rien d'autre que du sadisme et du cynisme.
Spoiler:
 
____________________________________________________________________

♦ Effacée... ♦
Sans être associale, Johanna ne s'est jamais réellement affirmée.Ayant grandit dans une famille strict où exprimer son opinion personnelle était un blasphème sans nom, elle est habituée à garder ce qu'elle pense pour elle et à écouter ce que l'on lui dit sans trop faire de vagues. C'est sans doute cela qui l'a rendu si vulnérable à l'inlfluence de Beth...

♦ ... Mais ayant ses propres opinions ♦
Certes Johanna n'exprime pas vraiment ce qu'elle pense. Mais cela ne veut pas dire que son esprit soit une coquille de noix vide. Elle deteste la dicrimination et les guerres. Se bettre est pour elle d'une bassesse sans nom et une preuve d'abrutisme. Car elle sait résoner et argumenter pour prouver ce qu'elle avance comme peuvent le prouver certaines de ses copies.

♦ Géréreuse et humaine ♦
Lorsqu'elle aime une personne, elle est prête à tout pour celle-ci. Cependant, lorsque ses personnes la blessent ou la trahissent, il est rare qu'elle veuille encore avoir quelque chose à faire avec. Aimant les autres et croyant malgré tout en une certaine bontée humaine, elle se refuse à faire souffrir les autres pour le plaisir. Cependant, depuis quelques temps, son amour pour les humains est mis à l'épreuve depuis quelques temps.

♦ Saine d'esprit ? ♦
Johanna, jeune femme saine d'esprit ? Oubliez cela. Elle pourrait l'être. Après tout, elle aime le chant, la danse, la lecture, les garçons et le cinema. Il lui arrive de lire pendant des heures, de sortir avec ses amis, de rire, de pleurer et d'être en colère. C'est le comportement d'une adolescente de nos jour non ? Son caractère peu affirmé lui a valu d'avoir quelques amis sincère mais aussi un certain isolement. Johanna est-elle seule en fin de compte ? Non... Elle ne l'est jamais. Une présence se tient à ses cotés, veillant à ce qu'elle ne l'oublie pas, prenant un malin plaisir à la torturer, à s'imiscer dans l'esprit de la jeune fille. Elle lui fait entendre sa voix suave. Elle se manifeste dans les miroirs. Peut-on la voir ? Non. Seule Johanna le peut. Car elle est dans sa tête. Existe-elle vraiment ? Ou n'est-elle qu'une simple création de l'esprit de la jeune femme ? Certains medecins la croient folle car elle a commit l'erreur d'en parler. Ils disent que cette Beth n'est rien d'autre que le résultat d'un dédoublement de la personnalité. D'autres encore croient à une pure invention pour se rendre interessante. Beth n'est pas bête, elle ne se manifeste que rarement en présence d'autres êtres humains. Elle préfere rester auprès de Johanna lorsqu'elle est seule, l'empêchant de dormir, lui sussurant des horribles faits, la forçant parfois à faire certaines choses... Sournoise, elle reste camouflée dans la tête de la pauvre fille, l'effrayant, ne lui laissant que peu de répit. L'isolant du monde exterieur, faisant d'elle une coupable aux yeux du monde. Elle est la cause de son envois à Weird Pension.

♦ Beth ♦
Cette chose (comment la qualifier avec exactitude ?) est sournoise, sadique, méchante et absolument antipathique. On peut la voir comme l'inverse, l'opposé de la jeune Johanna. Elle la controle pour lui faire faire du mal aux gens et la torture avec un plaisir sans nom. Oh et... Elle semble avoir un certain dégout pour le genre masculin, toujours contrairement à Johanna. Elle est également très posséssive envers la jeune femme qu'elle aime torturer. Effectivement, jamais Beth ne ferait de mal à la belle Johanna. Comment est-elle apparut ? Voyons je ne vous dévoilerais pas tout. Il vous faudra attendre encore un peu. Mais-est-elle vraiment là ? Ou n'est-elle qu'un face cachée de Johanna, voulant sévir à tout prix ?


Yeah Geek Power !!!
Pseudo : On m'appelle Alice, mais vous pouvez m'appeler Jo' ^^
Tu as quel âge ? Bientôt 17 ans.
Tu nous a trouvé où ? Je ne sais plus trop... Je fouinais sur internet, comme d'habitude et puis j'ai vu de la lumière alors je suis venue.
Et t'en penses quoi ? J'aime ♥
T'as un autre compte ? Lequel ? Nyon Votre Honneur !
T'as pas un truc à nous dire hein ? code du règlement Nutella & bonjour je suis moi. Nous sommes sur un forum RPG!
Mais encore ? *o* Un gros Graou pour cette année 2013 !
© Never-Utopia © code réalisée par Koalz


_________________


Dernière édition par Johanna Barker le Mer 9 Jan - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice E. Bloom [ABS]

L'admin pas respectée, feignante et aussi Ancienne :)


Messages : 1183
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 21
Localisation : A Weird Pension

•Feuille de pers○nnage•
Espèce: Eternel
I am...:
Âge: 18

MessageSujet: Re: We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]   Ven 4 Jan - 8:44

Il te manque un code Johanna, et aussi le comment ton perso à passer les différents évents Wink

_________________
    Choose life. Choose a job. Choose a career. [...] Choose your friends. Choose leisure wear and matching luggage. Choose a three piece suite on hire purchase in a range of fucking fabrics. Choose DIY and wondering who you are on a Sunday morning. Choose sitting on that couch watching mind-numbing sprit- crushing game shows, stuffing fucking junk food into your mouth. Choose rotting away at the end of it all, pishing you last in a miserable home, nothing more than an embarrassment to the selfish, fucked-up brats you have spawned to replace yourself. Choose your future. Choose life... ut why would I want to do a thing like that?
    Trainsporting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weird-pension.jeunforum.com
avatar
Johanna Barker




Messages : 80
Date d'inscription : 03/11/2012
Age : 22
Localisation : A Weird Pension

•Feuille de pers○nnage•
Espèce: Humain
I am...:
Âge: 17 ans

MessageSujet: Re: We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]   Mer 9 Jan - 21:19

Voila pour le code o/

Par contre, pour le "comment Johanna a vécu les différents évènements", elle est arrivée en même temps que l'épidémie et je compte développer le dernier évent dans un RP que je suis en train de faire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We Learn, Johanna, To Say Goodbye... [2013]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Version n°20 : Goodbye 2012, Hello 2013 !
» Au parc (Pv : Johanna)
» I think that it's time to say goodbye [Libre]
» Attend Johanna
» Johanna et Maxime (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Weird Pensi○n• :: Image hébergée par servimg.com :: "Reception"-